Monitoring des Chats sauvages en Suisse

Chat domestique ou sauvage?

Le chat tigré feule, griffe et a une queue annelée touffue. Et déjà on se demande : « Mon chat domestique aurait-il du sang de chat sauvage ? » Dans la plupart des cas, la réponse est non. Les chats domestiques peuvent avoir un comportement farouche et ressembler à un chat sauvage, même sans porter de sang sauvage. Nos chats domestiques descendent du chat orné. Bien qu’il soit apparenté au chat orné vivant en Afrique et en Asie, le chat sauvage Européen qui vit chez nous, passe pour indomptable.

Chats sauvages et domestiques peuvent néanmoins s’accoupler et avoir une descendance fertile. Ces descendants peuvent ressembler autant à un chat sauvage qu’à un chat domestique, autant par leur comportement que par leur aspect. Le pourcentage de sang sauvage d’un chat ne peut pas être défini de manière fiable en ne se basant que sur des critères morphologiques. Pour déterminer la part sauvage d’un chat, il faut recourir à des analyses génétiques sophistiquées et donc chères.

Différences entre chats sauvages et chats domestiques tigrés

Le tableau montre certains critères de distinction entre chats sauvages et chats domestiques tigrés. Seuls, ces critères ne suffisent pas à déterminer un chat sauvage avec certitude. Ensemble, ils donnent une bonne impression générale de l’appartenance à l’espèce. Mais identifier l’espèce en ne se basant que de l’apparence n’est pas assez fiable dans bien des cas. En effet, les caractéristiques mentionnées ici comme typiques pour l’une ou l’autre des deux espèces peuvent également apparaître – bien que plus rarement – dans l’autre espèce. Le recours à des analyses génétiques est donc souvent nécessaire. L’index crânien compte comme le critère non-génétique le plus fiable pour distinguer les espèces, mais ne peut être mesuré que chez des animaux décédés et au crâne intact.